vendredi 15 mai 2009

Tutai Kefu explique la vie aux australiens

Vous souvenez vous de ce joueur d'origine tongienne ? Son nom se prononce à la polynésienne : Toutaille Kéfou. Un beau gabarit de 190 cm pour 106 kg, ce qui lui donnait la puissance d'une européen de 205 cm et 120 kg selon le coefficient de conversion de Ioane.

Il avait passé toute son enfance et son adolescence chez les australiens, et sa puissance, son sens du jeu, lui avait valu d'être séléctionné pour cette équipe et d'être même champion du monde en 1999.

Je me souviens d'un essai époustouflant qu'il avait marqué en France, dans le style "le troisième ligne centre part de sa mêlée à 20 m de la ligne et personne ne peut l'arréter". Il a par contre stoppé assez vite sa carrière internationale préférant aller jouer au Japon. Un surdoué assez dilettante.

Une anecdote sur lui, m'avait fait hurler de rire, attention elle est véridique . C'était sa deuxième sélection pour l'Australie, un match dans les îles et le président de la fédé australienne vient voir les joueurs dans les vestiaires avant le match. On lui présente Kefu, jeune et brillant joueur.... une blague britannique dit que l'australien est tellement bourrin que même un américain s'en apperçoit ! Pour le président de la fédé, australien moyen, ce jeune gus basané et costaud est forcément pas très malin et ne doit pas bien comprendre la langue, alors gentiment il fait un effort d'assimilation pour accueillir le nouveau venu, : "Moi grand chef du rugby australien, prendre grand oiseau de fer pour venir te voir !". Kefu le regarde fixement et lui réponds " Ah ouais, vâchement cool mec !" et il continue à enfiler ses chaussettes...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil