lundi 6 avril 2009

Samedi on sera tous toulousains....

... mais que samedi ! Parce que si Toulouse est la plus belle équipe, le plus beau palmarés de toute l'Europe, je ne vais pas leur signer un chéque en blanc.

Bon il y en a quand même certains à qui je signe des chéques en blanc : Médard, Dusautoir, Kelleher, Maka, Fritz et Clerc (en espérant qu'il retrouve son niveau d'avant sa blessure), pour ceux-là je suis plus que fan. Ce sont de superbes joueurs. D'autres que j'aime bien encore : Servat, Ellisalde, Skrela et Heymans par exemple...

Mais il y en a d'autres que je ne porte pas toujours dans mon coeur. A commencer par leur entraineur. Mesire Noves est incontestablement le meilleur entraineur de France, même ma mauvaise foi légendaire s'incline devant son palmarés. Mais qu'est ce que ce serait bien si lui aussi, il n'avait pas une telle mauvaise foi, qui finit par ne plus tromper personne. Cela énerve de l'entendre geindre, pleurer, dire que l'équipe d'en face est bien meilleure que la sienne, que d'ailleurs ils vont faire l'impasse sur ce match et puis sortir une équipe de teignes qui massacre tout sur son passage... Sa polémique récente contre le médecin de l'équipe de France à propos de la santé de Lecouls ne m'a pas plu du tout. Balancer que quelqu'un est incompétent parce qu'il s'inquiète pour la santé future d'un joueur c'est grave ! Surtout que ce quelqu'un c'est Jean-Philippe Hager, avec qui j'ai pas mal joué dans l'équipe universitaire de médecine de Lyon dans les années 1980. Avec Jean-Philippe, l'équipe de France a la chance d'avoir un ancien joueur de rugby de trés haut niveau comme médecin, il a même eu une sélection en équipe de France contre la Pologne, avec la grande équipe juste avant de partir pour une tournée en Australie.
Je n'aime pas trop aussi chez Noves que certains de ces recrutements ont brisé les ailes de jeunes joueurs d'avenir, si certains ont pu s'envoler à Toulouse (Fritz, Clerc, etc), d'autres des piliers, mais aussi peut être Nyanga ont vu la leur s'arrêter ou se ralentir quand ils ont posé leur sac au bord de la Garonne...

Dans les joueurs certains m'agacent un peu, je passe vite sur Albacete, un bon joueur sans doute mais d'un tel esprit qu'il représente tout ce que je n'aime pas chez les joueurs argentins, comme pour ses compatriotes Pichot et Roncero, la meilleure solution pour eux est le carton rouge d'emblée, les matches seront moins vicieux après !

Ce qui m'irrite un peu ce sont les toulousains surévalués que l'on présente comme des joueurs de génie, comme les meilleurs du monde alors qu'ils ne le méritent pas. Tous ont été capables d'excellents matches mais de telles cagades, de telles irrégularités que l'on aimerait moins les voir. Passons vite sur Yannick Jauzion, bon joueur, très bon joueur (quoique le dernier tournoi a été catastrophique), garçon qui a l'air sympathique, mais qui n'a jamais mérité le titre de meilleur centre du monde qui lui est régulièrement donné. Le comparer à Sella ou à B O'D faut quand même pas rigoler. Je n'aurais jamais le quart du millième du talent de Jauzion mais il ne faut pas trop le monter... Damien Traille, est déjà bien meilleur à mon goût.
Pellous subit la même dithyrambique, moi qui est joué en deuxième ligne il ne m'a jamais fait vibrer comme un Lorieux, un Merluchon, et il avait du mal face à un O'Connell ou un Johnson... De plus le nombre de pénalité qu'il coûte est indigne d'un joueur de son expérience. Avec pour summum, celles qu'il donne au Munster en finale l'an dernier pour leur faire gagner la coupe d'Europe.

Et puis les sales gamins gâtés, capables du meilleur mais tellement souvent du pire qu'on peut regretter qu'ils aient été autant mis en avant : les compéres Michalak et Poitrenaud, capables de superbes relances, de prise d'intervalle, de passes au pieds somptueuses, mais aussi de jeu au pied misérable, de "je me fais mettre dans le vent par un n°8 irlandais de 40 kg de plus que moi et je rate tous mes placages" (Poitrenaud lors du dernier tournoi).


Mais ne soyons pas trop cruels, les joueurs toulousains sont novateurs ils sont capables d'inventer des gestes techniques, à tout moment, même en finale de la coupe d'Europe. Rappelez vous l'an dernier Pellous : le coup de pied au cul sur troisième ligne sous les yeux de l'arbitre de touche, il fallait osé. Et il y a quelques années, à la dernière minute, Poitrenaud a fait encore mieux contre les Wasps il a inventé : l'essai contre son camp.

Allez samedi, on sera à fond pour les toulousains (pas Albacete quand même) en espérant que Pellous et Poitrenaud nous montrent autre chose, plus classique, peut être moins innovant mais plus efficace...

5 commentaires:

À 10 avril 2009 à 02:07 , Blogger nathalie a dit...

J'ai tout bien lu partout et je n'ai pas vu que le blog était formellement interdit à la gent féminine, alors me voilà.
Le rugby, c'est pas qu'une affaire de Zom, non mais !!!! Moi, je suis tombée dedans dès mon enfance. Une famille d'internationaux, ça a le mérite d'inculquer aussi les "pisseuses".
A la grande différence, que moi je parle du vrai rugby càd le "Jeu à XIII", je rigole !!!

Je suis d'accord avec votre opinion des jeunes coqs qui ne sont bons que sur les affiches des dieux du stade... Quant à Pellous, je peux pas l'encadrer.

Bravo pour l'exercice viril...

Une fidèle lectrice de l'autre blog mais qui a plusieurs coins à son ballon.
Nathalie34

 
À 11 avril 2009 à 00:57 , Blogger Jean-Vital de Monléon a dit...

Bien sûr que non que les dames ne sont pas exclues, au contraire elles sont les bienvenues surtout si elles ont la même mauvaise foi que moi.

Par contre est ce qu'on va accepter les treizistes ???? Je n'y avais pas pensé, je vais réunir mon comité de rédaction ainsi que le conseil de discipline de ce blog !

 
À 11 avril 2009 à 11:44 , Blogger nathalie a dit...

J'espère que votre chèque était en bois, car sinon vous vous êtes fait plumé pour contrefaçon.
Les petits n'étaient au top de leur forme et franchement je me suis un peu ennuyée pendant le match.

J'ai une petite hypothèse quant à cette méforme.
Avez-vous vu leur sponsor ? Et ben, il est sûr qu'avec Orange, il y toujours des soucis de transmission...

Plus de club français en coupe d'Europe, moi je dis :"Où va la France ????"

Je crois que je vais me mettre à regarder le foot, NOOOONNNN tout mais pas ça !!!!!

 
À 13 avril 2009 à 02:44 , Blogger bernardo a dit...

1. C'est une insulte faite au jeu que de dominer ainsi et ne pas scorer. Dans ces conditions, Toulouse ne pouvait pas gagner. Une vraie absence de gestion du match sur le terrain. Ne serait-ce pas là la traduction d'une absence de demi d'ouverture "titulaire" ? (Michalak, Elissalde sont baladés en 9, 10, 20, 21, voire 45, et on a même un sud-af, Du Toit, qui joue 1 match sur 14). Mis à part Kelleher, il n'y a pas de patron derrière (Jauzion a été complètement déstabilisé dans son jeu cette année).

2. L'essai refusé aux Toulousains aurait sans doute été accordé aux Gallois. L'arbitre video aurait sans aucun doute pris alors 5 minutes de plus pour voir que ce n'était pas un en-avant toulousan, mais un grattage/talonnage à la main illégal gallois. L'arbitrage anglais est ainsi fait. Je partage ta mauvaise foi à cet égard : ce que font les Français est toujours initialement suspect (sauf pour Alain Rolland).
Ce n'était certainement pas une raison pour permettre à Noves les déclarations publiques qu'il a faites à l'égard de Mr White. Même si l'arbitrage de ce dernier n'a pas été tout blanc (facile le jeu de mots), les Français qui seront arbitrés par ce mec (qui est l'arbitre européen N° 1 selon l'ERC) partent maintenant avec un handicap d'au moins 6 points par match.

3. Tu ne penses pas que les Gallois ont eu la possibilité totale de faire ce que tu reproches(à juste titre) à Albacete et aux Argentins : mettre les mains sur le ballon dans les rucks pour ralentir la sortie ?

4. D'accord avec toi sur Michalak et Poitrenaud : des jeunes hyper-doués mais qu'on a un peu trop tôt désignés comme dépositaires exclusifs du "French flair". Une hérédité trop lourde à porter. Suffit de voir la différence dans les remontées de balle de Poitrenaud ("French flair") et Médard (joueur qu'on a laissé libre de se développer).
Ne reprochons pas aux joueurs de prendre des initiatives (sinon faut se pencher aussi sur le cas Hernandez qui fait, lui aussi, de sérieuses cagades à côté de gestes "magiques"). Demandons-leur toutefois (et donnons-leur la possibilité) de savoir se remettre en question

5. Cela dit, il faut en revenir au vrai problème du rugby français (qu'on ne développera pas sur un blog) : veut-on être les meilleurs au monde sur le plan des résultats (clubs et équipe nationale) ou veut-on que le club de chaque village devienne champion de France ? On ne peut pas faire les deux en même temps et, à l'heure actuelle, pour courir ces 2 lièvres en même temps, le rugby français n'est plus que le 6 ou 7ème au monde.

 
À 14 avril 2009 à 04:40 , Blogger Jean-Vital de Monléon a dit...

Hé bé comme disent les toulousaisn, figurez vous que j'ai pas vu le match. Mai vu ce que vous me racontez je crois que je vais jeter à la poubelle le fichier sur mon enregistreur.

Car voir des français se faire avoir par un arbitre marié avec une galloise (dixit Noves) ça n'en vaut pas la peine, l'analyse de Bernardo et les commentaires de Nathalie me suffisent...

Mais il nous reste Bourgoin, bon c'est la petite coupe d'Europe et ils ont explosé une grand club anglais, malgré l'arbitre qui a tout fait alors que Bourgoin menanit de 10 pts à une minute de la fin pour rallonger le match au maximum !!!

Malgré les consignes des arbitres britanniques très claires cette année on fait perdre les français : les pettis berjalliens sont arrivés à passer !

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil