jeudi 26 mars 2009

Galthié salaud le peuple aura ta peau !

Bon c'est sûr contre les anglais on s'est fait mal.
Ce qui fait le plus mal c'est qu'il n'y avait rien en face ! Comme l'a dit Marconnet "des fois j'ai pris 40 points contre les blacks en ayant peur d'en prendre 80, mais là on en a pris 30 sans trop de raison".
Ils ont eu du pot, les anglais, ils avaient sans doute bien vu où étaient les failles mais ils ont eu un sacré pot, leurs femmes ne seraient pas anglaises (donc totalement dénuées de charme), on peut se demander si elles ne les tromperaient pas....
Cela énerve car perdre contre les blacks c'est presque normal, perdre contre les irlandais, on les aime bien, si on peut leur rendre service une fois de temps en temps... mais contre les perfides anglais ça fout les boules, surtout de cette manière.

Mais Galthié et son petit copain qui commente les matches avec lui, eux ils ont rien vu. Le placage haut sur Imanol qui lui fait faire un en avant et amène le premier essai RIEN VU. l'obstruction de Worsley qui coince deux français à la fois pour protéger son petit copain qui va marquer le deuxième essai RIEN VU. L'en avant volontaire que tout le monde a vu, que si c'était un français ça aurait fait essai de pénalité et carton jaune, eux RIEN VU. Ils commentent où ils mangent des cacahuètes pendant les matches ?

Couderc lui au moins c'était un vrai patriote.

5 commentaires:

À 28 mars 2009 à 02:48 , Blogger pcazala a dit...

La grande question reste "étaient-ils à jeun" ou chargés à bloc
Je parle bien sur des anglais ou alors des sélectionneurs français?
Je suis sur que les perfides ont envoutés nos amis entraineurs pour leur faire commettre des expériences irréparables sur des postes clés.
Cela s'appelle la Chabalite.
Même si je suis loin d'être un experten rugby (que me pardonnent les professionnels), certains choix sont surprenants

Quant à Galthié, il devait avoir ce joli soleil d'un printemps anglais dans les yeux.
On l'aime bien quand même (malgré un certain caractère...)
Allez les petits

 
À 28 mars 2009 à 04:06 , Blogger Jean-Vital de Monléon a dit...

Philippe premier commentaire de te part ça fait plaisir un "papa adopteur rugbyman" quoi de mieux à souhaiter pour les enfants ?

 
À 31 mars 2009 à 15:12 , Blogger bernardo a dit...

Parce qu'ils ont eu peur de toi, après avoir lu ton message, Galthié et son co-reporter ont soigneusement évité de voir les trois en-avants qui ont entachés 3 des essais français contre l'Italie....
Z'ont pas non plus vu (comme l'arbitre d'ailleurs), le Quesada entrant sur le terrain pour tenir le ballon à Michalak lors de ses 2 transformations. Opération terrain ouvert ! on connaissait les streakers (qui traversent le terrain les boules à l'air), voilà maintenant les entraîneurs franco-argentins qui entrent sur le terrain pour toucher les gonfles.

Il parle bien le français Monsieur Rolland, mais quelle générosité française dans son arbitrage. Ca change du pointillisme des autres arbitres britanniques, qui sont si imperméables à la "triche intelligente" des avants irlandais !

 
À 31 mars 2009 à 22:51 , Blogger Jean-Vital de Monléon a dit...

Ouaaaaais mon Bernardo est là. Ce blog devient celui des papas adoptifs rugbymen !
Par contre je ne suis pas d'accord avec toi quand des français font des en-avants, ils sont toujours minuscules et n'auraient rien changé au cours du jeu... Quoique je les aurais préférés contre la perfide... plutot que contre ces courageux ritals.
Malheureusement Galthié n'a pas peur de moi, vu la réputation de teigne qu'il avait comme joueur, je crois qu'un 3° ligne de petit niveau comme moi le fait rigoler...
O% je suis nul, c'est que j'ai même pas vu Quesada, ça m'aurait enervé comme dès que je vois un argentin... Pour ce que ça a servi ?

 
À 31 mars 2009 à 23:31 , Blogger Jean-Vital de Monléon a dit...

Quant à Monsieur Rolland, c'ets un super arbitre qui privilégie le jeu plutot que la règle pointilleuse. Il est de père français ce qui peut surprendre mais le principal avantage est qu'il parle français, le seul arbitre britannique à le faire... encore un coup des perfides.
Mais il a aussi arbitré la France, un jour où on s'est pris une mémorable rouste contre les blacks !
Rouste méritée celle-là, ma mauvaise foi chauvine s'arrête devent les maoris.

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil